Coquillages

Elevage ou pêche selon les produits.

 

Nos coquillages, que se soit des palourdes, des coques, des bigorneaux, des coquilles St Jacques, ou des bulots....transitent chaque jours par notre atelier de Pen Due, afin de répondre à une demande rapide de nos clients professionnels et de leur apporter une garantie fraîcheur.

 

Pour réussir un beau  plateau de fruits de mer, il faut des coquillages et des crustacés frais, de très bonne qualité.

Le soin apporté et le temps de cuisson de chaque ingrédients seront aussi déterminants.

Pour préparer les coquillages, comme les crustacés, il faut ajouter une cuillère à soupe de gros sel marin par litre d'eau, dans l'eau de cuisson. Herbes et épices sont aussi idéal pour parfumer le bouillon.

Les bigorneaux seront cuits 3 minutes après ébullition, gage de bon goût et de praticité  pour les retirer facilement de leurs coquilles. (bien poivré est un plus pour ceux qui aiment)...


Les Coquilles St Jacques


La Normandie et la Bretagne sont les deux "places fortes" de la coquille en France.

Ils sont 217 bateaux en Bretagne a avoir obtenus une licence pour cette pêche.

La période d'ouverture de la pêche varie du 1er octobre au 14 mai.

 



Les Palourdes

On trouve la palourde en abondance sur tous les estrans sableux. Ce coquillage mesure entre 3 et 6cm, il en existe plusieurs espèces et sa coquille varie en fonction de l'endroit ou elle vit.



Les COQUES

Elle mesure entre 2 et 6cm, sa couleur varie du blanc  au brun en passant par le beige. sa coquille bombée et cannelée est facilement reconnaissable. C'est un coquillage fouisseur, vous le retrouvez dans le sable à faible profondeur.



Les BULOTS

Le bulot est un gros escargot de mer doté d'une coquille robuste, spiralée et ondulée.  Ce gastéropode est blond quand il est pêché sur les fond sableux, et vert quand il est issu des fonds rocheux. son pieds musculeux constitue l'essentiel de la partie comestible. utilisé hier comme appât à morue à Terre-Neuve...



Les Bigorneaux

Le nom bigorneau vient du latin bicornis qui signifie "petite enclume". Le coquillage a été baptisé ainsi en raison de sa forme lorsqu'il étire ses deux cornes. Elle rappelle celle de la bigorne, une enclume à deux cornes dont les orfèvres se servent pour marteler le métal.